• SLASHER

Review : M24 // Drip N Drill

Updated: Dec 9, 2020



La scène drill UK n'a jamais été aussi exposée qu'aujourd'hui. En 2020, comme dirait le lyonnais Ashe "Drill tous les rappeurs veulent s'y mettre". Omniprésente, que ce soit en France ou aux États-Unis, où toute une nouvelle scène à New York a su se réapproprier le genre, la drill uk est au cœur de nombreuses discussions rap en 2020.


Le genre, apparu au Sud de Londres (notamment dans les quartiers de Kennington et Brixton pour ne citer qu'eux) aux alentours de 2013/2014 avec des collectifs comme 150 (scission de l'ex Gas Gang, souvent abrégé en GG, dont M24 est aujourd'hui membre), 410 (ex OC) ou encore 67, s'est véritablement imposé en France l'année dernière, avec des artistes à l'image de Skengdo & AM, Headie One, Digga D, BandoKay, Double LZ, Loski, RussMB, Kwengface ou encore Dutchavelli en têtes d'affiches.

Dans tout ce vivier de talents, se trouve M24, actif depuis 2017, mais qui a su émerger localement aux alentours de 2018 avec "Do It and Crash" aux côtés du duo de la 410 Skengdo & AM, ou encore son freestyle "Lightwork" sorti la même année.


https://www.youtube.com/watch?v=cE9C8cL1rKw

Mais c'est véritablement en 2019, grâce à des bangers comme "Verbal", "Riding" aux côtés de Tookie, ou encore le hit "We don't Dance", qu'il se fera un nom au delà des frontières anglaises.


https://www.youtube.com/watch?v=H-Dd5DBLxyk

Il s'était aussi particulièrement fait remarquer sur "Crash X GBG", présent sur l'album Back Like We Neva Left de Skengdo & AM


https://www.youtube.com/watch?v=qd74UzfNZiA

Le 21 Août dernier, M24 a sorti son premier album, sobrement intitulé Drip N Drill, teasé par le single "Peter Pan".


https://www.youtube.com/watch?v=LvKW085SQ8c

Vite reconnaissable à son flow tranchant, ses adlibs "Uhh Uhh" qui ponctuent Drip N Drill, et à sa voix grave et âpre, le jeune londonien sait nous accrocher dès ses premières mesures.


Drip N Drill n'est pas un concentré de noirceur comme on aurait pu l'imaginer de sa part, l'artiste a su faire certaines concessions sur ce projet où l'on trouve des morceaux plus légers qui ne sont pas habituels chez lui (S/o l'intro, "Morning", "Passion" et "Real Life").


https://www.youtube.com/watch?v=0nsIoJYfbe4

M24 nous avait à ce propos prévenu du virage artistique qu'il allait prendre sur ce projet.


"There’s a new M24 coming, an M24 that people haven’t heard before. I’m excited to give the contrast of drill, rap, the « wave » as they would say. My pen game has switched up in all different aspects."

L'artiste réussit la transition plutôt bien, sans pour autant travestir son ADN de départ, on retrouve sur cet album la même verve insolente, plus aiguisée et mature que sur les singles précédents.


https://www.youtube.com/watch?v=C-q1W46AZQg

"I do it real life, I ain't a social type/On cars or bikes, tryna out man's lights/Now it's nothin' but lights when I grab that mic"

On retrouve donc pour ses fans de la premère heure des morceaux plus sombres, à l'image du possee cut "A Town Matters".


https://www.youtube.com/watch?v=e4Un1_ggf4g

Le londonien sait switcher entre son flow incisif et ses mélodies plus douces quand il le faut, c'est particulièrement réussi sur "Morning", où il fait d'ailleurs un clin d'oeil à "We don't dance", véritable tournant pour lui.


"She wanna dance with the GBG's/But honey can't dance with the GBG's (No, we don't dance)"

https://www.youtube.com/watch?v=qdwKhsV2fpc

M24 est particulièrement fort sur les refrains, on ne doute pas par exemple du futur succès de "Sweet 1" qui devrait logiquement tourner dans toute l'Angleterre.

Il s'essaie sur "Sweet 1" à un créneau à la fois sombre et dansant, dans lequel excelle Russ Millions par exemple, mais moins habituel chez M24, on espère voire plus de morceaux de ce style chez lui à l'avenir.


"She wanna eat it, she a demon (Eat it)/She just want all of my semen (All of it)"

Le refrain fait également échos à celui de London, similaire dans les propos.


https://www.youtube.com/watch?v=6ojrwEs55BA

« Gyal from North London, yuh mad/Gyal from East London, yuh mad/Gyal from West London, she bad/Gyal from South London, she bad» - London

Le juste équilibre entre ces morceaux et les bangers plus froids et acides (S/o "As Well", "A Town Matters", "The Hood", "Deli"..) sur l'album, et le format relativement court (12 morceaux pour un peu plus d'une demi heure de sons) font toute l'efficacité de Drip N Drill, un des albums les plus consistants en drill UK cette année, avec les projets d'Unknown T (Rise Above Hate), V9 (Yudokuna) et DigDat (Ei8ht Mile).

L’artiste a prouvé qu’il était capable de versatilité, sans pour autant se perdre en allant dans tous les sens, et tout en réussissant à garder une cohérence sur un même projet, une réussite pour un album enregistré en l’espace de moins de 4 semaines.


Note : ⭐⭐⭐

11 views0 comments

Recent Posts

See All